fbpx

Bienvenue ! ! !

1 Antan Lontan
Nos aïeux faisaient un usage savant des plantes médicinales et aromatiques. La population, puisant dans ses ressources dans l’environnement immédiat, possédait un répertoire de recettes naturelles dont elle faisait un usage plus empirique pour pallier aux maux mais aussi, au-delà de la fonction curative, remplir un rôle esthétique en embellissant teint et cheveux. De génération en génération s’enrichissait ainsi la connaissance des propriétés des plantes et épices. Ces savoirs n’ont pas disparu mais ont été occultés par l’avènement des productions industrielles.

2 L’ère du tout-chimie

Les grands groupes dits « lessiviers » amènent une consommation de produits standardisés. Les découvertes se succèdent, c’est l’ère des expérimentations à grande échelle et des brevets. Notre rapport aux cosmétiques se modifie et sort de la transmission familiale ou clanique. La grande consommation incite à des comportements plus individualisés et éphémères : les produits sont adoptés pour leurs qualités esthétiques sans grande conscience de leurs effets sur le bien-être du corps, puis mis de côté dès qu’une tendance est supplantée par une autre.

 

3 Prises de conscience et régulations

La nocivité de certains composants (certains types d’aluminium, perturbateurs endocriniens) est décriée et les marques de plus en plus régulièrement sommées de revoir la formulation de leurs produits. L’Etat met en place des régulations en ce sens pour protéger les consommateurs qui, de plus en plus conscients des effets néfastes sur le long terme de l’absorption de certains composants chimiques, ne souhaite plus céder aux sirènes du marketing. D’autres ingrédients, sans être dangereux pour la santé, n’ont un effet que superficiel et endommagent sur le long terme la qualité de l’épiderme ou de la fibre des cheveux. Prendre soin de soi requiert un degré de connaissances conséquents et nombreux sont les consommateurs lassés de devoir déchiffrer les compositions des produits qu’ils utilisent quotidiennement pour eux comme pour leurs enfants. La transparence et l’efficacité deviennent des soucis primordiaux, au même titre que l’esthétique du produit.

 

4 Futur Radieux

Chez Lotaëmi, nous croyons que la beauté doit être simple et agréable. Nous avons conçu en ce sens le Baume Essentiel, un produit de beauté tout-en-un fondamental pour prendre soin de la peau et des cheveux de tous les membres de la famille.

Nous avons voulu créer un produit de beauté qui revienne à l’essentiel. Nous le voulions naturel, d’une efficacité redoutable, riche en bienfaits et assez malin pour s’adapter à différentes problématiques selon les modes d’utilisation. Pour penser ce futur produit de beauté fondamental et indispensable à vos étagères de salle de bains, Laëtitia Pronzola, docteur en Pharmacie, a mobilisé son expertise scientifique pour rechercher les ingrédients traditionnels et recettes de mise en beauté de générations de femmes antillaises qui n’ont attendu personne pour sublimer leurs peaux et cheveux de façon aussi naturelle que durable.

 

Lotaëmi prend le parti de revenir aux sources pour promouvoir des cosmétiques faits main, sains et naturels, comme c’en était l’usage. Les formulations sont pures et composées exclusivement d’ingrédients naturels, selon des recettes éprouvées et affinées par la fondatrice. Les compositions sont transparentes et d’une simplicité absolue : aucun besoin d’être chimiste pour déchiffrer l’étiquette d’un soin de beauté Lotaëmi. Les produits s’inscrivent dans le temps et répondent à de réelles nécessités (embellissement du teint, beauté des cheveux…) qui traversent les tendances. Ils sont adaptés à tous les âges et conviennent aussi bien aux adultes qu’aux enfants.

N’hésitez pas à me poser vos questions et faire vivre cette communauté.

A bientôt

Votre dévouée,

Laëtitia

bienvenue@lotaemi.com

Tel : 06 12 23 31 93

Crédit photo : Bain de lumière