fbpx

temps de lecture 1 min

La relation père-enfant a beaucoup changé. Au 21ème siècle, le père partage l’autorité avec la mère, qui peut maintenant transmettre son nom à l’enfant.

Il est plus présent pour les jeux, les devoirs, les conseils. Mais dans le fantasme, il demeure le principal support de l’autorité. La grosse voix, les interdits, les punitions, c’est lui !

Souvent décrit comme le parent « secondaire », il représente pourtant l’ouverture au monde. En effet, depuis le ventre de la mère, il représente le monde extérieur, l’inconnu vers lequel il faut se propulser. Il sera ce tiers séparateur entre la mère et l’enfant. Plus tard, son regard représentera le regard de la société sur l’enfant.

On comprend aisément que la bienveillance et l’accompagnement qu’il prodigue son essentiel pour la transition et l’évolution de l’enfant.

Si l’on associe souvent l’importance de la présence du père pour un petit garçon, elle est aussi importance pour le développement de la petite fille. Plus le père l’autorisera à s’identifier à lui, plus elle sera capable de sortir des carcans sexistes de la société. Ainsi la confiance en soi se bâtit sur le regard du père.

La présence de la mère apprend à l’enfant à aimer une autre personne. La présence du père apprend à s’aimer pour donner le meilleur de nous même.

 

Bonne fête à tous les papas !

 

Votre dévouée,

Laëtitia

 

Pour aller plus loin :

Pères d’aujourd’hui, Filles de demain, Valérie Colin-Simard, d.Marabout

Père-fille, Didier Lauru, ed. Albin Michel


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :